Composition urbaine

Contenu de la page : Composition urbaine

La commune de Rosières près Troyes présente la particularité d’être traversée par la rocade de contournement de l’agglomération troyenne, qui coupe son territoire en deux parties.

Un territoire coupé en deux par la rocade

Au sud de la rocade, le bourg

Le bourg est localisé au sud de la rocade, le long de la vallée du Triffoire, et est étiré le long de la RD 109 (route de Saint Pouange, rue Jules Ferry, rue Pasteur).
L’urbanisation ancienne est ponctuelle et localisée vers le château, rue Victor Hugo et rue Jules Ferry, ainsi qu’à Viélaines (rue du Chêne).
Le cœur du bourg est localisé à l’intersection entre la rue Jules Ferry, la rue de la Liberté et la route de Saint Léger.
La RD 21 (Avenue Gabriel Deheurles) prend appui sur la RN 77 et offre un accès aisé à la zone d’activités des Pivoisons, située à l’ouest de la commune.
L’entrée nord du bourg s’effectue par la RD 85 (rue de l’Egalité), depuis l’agglomération et la rocade.

Entre le bourg et la rocade, d’ouest en est se succèdent :

  • la zone commerciale des Perrières, située sur les deux communes de Saint André Les Vergers et de Rosières,
  • le cimetière intercommunal,
  • la zone industrielle des Pivoisons ,
  • et le poste électrique.

Au nord de la rocade

Au nord de la rocade sont situés :

  • des zones d’habitat isolées et excentrées.
  • La caserne de gendarmerie :
    Implantée depuis 1991 sur un domaine de 10 hectares, elle comprend des locaux de service et techniques et une zone d’habitat de 190 pavillons.
  • le parc technologique des Lombards, avec l’UTT et la Technopole de l’Aube.

Le site de la Technopole de l’Aube, qui comprend l’UTT et un parc d’activités technologiques et scientifiques, est implanté dans un parc paysager de 60 hectares. Le bâtiment de la Technopole de l’Aube, situé à l’angle des rues Gustave Eiffel et Marie Curie, édifié en 1998, présente une architecture moderne, avec des façades en aluminium et verre, en forme de flèche. Il présente une surface de 2000 m2 sur deux niveaux.

Parc technologique
Parc technologique
png - 473 ko

Ce site s’inscrit dans la continuité d’une zone à vocation d’enseignement, située au sud de l’avenue des Lombards, et du complexe sportif Henri Terré.

UTT
UTT
png - 179.7 ko

L’UTT, réalisée en 1997, se distingue par une architecture contemporaine, bénéficiant d’un effet vitrine depuis la rocade. Il s’agit d’un bâtiment en ellipse de 2000 m2.

Technopole
Technopole
png - 456.8 ko

Dans l’ensemble de la zone, le bâti est assez diversifié, avec, selon la nature de l’activité exercée, des volumes plus ou moins grands, une architecture plus recherchée.
Dans la partie Est du parc, de part et d’autre de la rue Gustave Eiffel, des voiries et des aires de stationnement sont aménagées. Des terrains sont encore disponibles.
Entre l’UTT et le terrain tous temps, des terrains situés à l’Est de la rue de l’Egalité sont aussi disponibles.

Des espaces publics

Square Rue Jean Arson
Square Rue Jean Arson
png - 437.7 ko

Il existe des places et des squares au sein des zones d’habitat, comme notamment le square de la rue Jean Arson, ou la place siuée à l’intersection de la route de Saint Pouange et de la rue Pierre Curie.
Dans les zones pavillonnaires, les espaces verts occupent des surfaces importantes.

Un tissu ancien

Le bâti traditionnel champenois est encore un peu présent à Rosières près Troyes. Les constructions présentent une architecture typique de la Champagne rurale.

Les constructions traditionnelles champenoises sont principalement situées :

  • le long des rues Pasteur, Victor Hugo, et Jules Ferry, à proximité du château,
  • dans le centre du bourg, à Viélaines,
  • Avenue du Maréchal Leclerc, en limite avec Bréviandes,

Les constructions les plus anciennes sont des longères, édifiées jusqu’à la première guerre mondiale, les plus anciennes pouvant dater du 16e ou 17e siècle. Ce sont de longues maisons qui servaient autrefois de logis, de grange et d’étable, avec parfois un long toit qui descend presque jusqu’au sol, exposé au nord, appelé toiture à basse goutte.

La tuile plate en terre cuite est encore bien présente sur les constructions anciennes. Les toitures comportent également de la tuile violon, plus récente, car fabriquée vers le milieu du 19e siècle. Elle est aussi plus rare.

Le bâti ancien est également composé par des granges. Elles présentent en général un très grand volume et se caractérisent par la présence d’un grand auvent. Elles ont souvent une structure à pan de bois et torchis ou brique sur un soubassement de brique ou de pierre.

Les constructions anciennes traditionnelles constituent un patrimoine historique et culturel rappelant les origines rurales de la commune.

Connexion