Patrimoine

Contenu de la page : Patrimoine

Le Château

Le Château
Le Château
png - 1.1 Mo

Le Château de Rosières, dont l’entrée est située avenue Ingres, remonte au XIIIe siècle.

Les bâtiments actuels datent du XVIe siècle ou pour certains sont même plus récents.

Dès le milieu du XVIe siècle, on y trouve une chapelle où l’on disait la messe.

Le château est entouré de douves et comprend un vaste parc boisé.

Il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le 16 juin 1926.

L’auberge de jeunesse dite Sainte Scholastique

 l'Auberge de jeunesse
l’Auberge de jeunesse
png - 415.9 ko

Le bâtiment du prieuré de Sainte Scholastique est autant chargé d’histoire que le château.
Il s’agissait à l’origine d’un domaine du lieu nommé La Prée, où il y avait des bâtiments et une Chapelle de la Sainte Vierge.
En 1491, le lieu où sont situés l’église et le monastère des Chartreux est environné de grands fossés, de jardins, de vergers et de petits fossés alimentés par l’eau du Triffoire
En 1626, est fondé le prieuré de Sainte Scholastique. L’endroit est décrit comme très marécageux.
En 1634, le prieuré compta jusqu’à 50 religieuses, jusqu’en 1717.
En 1718, le prieuré est en ruine, puis un incendie détruit une partie des bâtiments en 1732.
En 1743, le roi ferma le prieuré. En 1793, le domaine est mis en vente et racheté par des particuliers.
En 1863, le bâtiment sert de maison de campagne aux élèves du Séminaire.
En 1905, le bâtiment revient à la commune de Rosières.
Autour de la guerre 1914-1918, il devient centre aéré de la ville de Troyes.
Enfin, en 1937, fut fondée l’auberge de jeunesse de Rosières.

La Chapelle Sainte Madeleine

la Chapelle Sainte Madeleine
la Chapelle Sainte Madeleine
png - 595.3 ko

Dans le centre bourg est située, sur le chemin qui mène à l’auberge de jeunesse, une chapelle récente.
Ce bâtiment a été construit par l’abbé Gilquin avec l’aide des habitants.
Des messes y sont encore célébrées, chaque 1er samedi du mois à 18h30, hormis en juillet et en août.

Le petit patrimoine

  • Il existait autrefois deux lavoirs, mais celui de la route de Saint Léger a été démoli. Le lavoir situé sur le Triffoire a été restauré.
  • Sept croix existaient au milieu du siècle dernier. Une croix a été restaurée au carrefour de la rue Victor Hugo et de la rue Parmentier et une croix est encore localisée chemin Sainte-Scholastique.
le Lavoir
le Lavoir
png - 484 ko
Croix restaurée
Croix restaurée
png - 628.7 ko

Connexion